Achalasie

Le but de cette page est de vous permettre d’avoir les informations concernant votre intervention. Votre cas personnel peut ne pas y être parfaitement représenté. N’hésitez pas à interroger votre praticien pour toute information complémentaire. Ces informations complètent et ne se substituent pas à l’information spécifique qui vous a été délivrée par celui-ci. Cette fiche n’est pas exhaustive en ce qui concerne les risques exceptionnels.

Définition

L’achalasie, appelée aussi “méga-oesophage” est un trouble moteur de l’oesophage. Normalement, lors de la déglutition, l’oesophage se contracte et propage les aliments ingérés vers l’estomac. Le sphincter de l’oesophage va également s’ouvrir pour permettre aux aliments d’arriver dans l’estomac.
En cas d’achalasie, ces contractions sont absentes ou affaiblies, et le sphincter de l’oesophage reste fermé.

Symptômes

Le symptôme principal de l’achalasie est une dysphagie (difficulté à avaler). Elle peut être paradoxale (difficultés à avaler les liquides plutôt que les solides).
Les autres symptômes peuvent être :

  • Des régurgitations (remontée d’aliments dans la bouche),
  • douleurs thoraciques,
  • perte de poids,
  • problèmes respiratoires,
  • signes de reflux gastro-oesophagien.

Diagnostic

Diagnostic achalasie
Manométrie oesophagienne étudiant les contractions de l’oesophage

Devant une dysphagie, le premier examen à réaliser est une endoscopie digestive oeso-gastro-duodénale (ou gastroscopie). Cet examen est le plus souvent normal en cas d’achalasie.
L’ examen qui permet de diagnostiquer l’achalasie est la manométrie oesophagienne haute résolution. Une petite sonde est placée dans l’oesophage, et étudie les contractions oesophagiennes qui sont absentes en cas d’achalasie.

Selon les cas d’autres examens pourront-être réalisés : scanner, pH-métrie oesophagienne, echo-endoscopie … Ces examens ont pour but d’éliminer une pathologie sous-jacente (tumeur de l’oesophage notamment).

Traitement

Achalasie
Intervention de Heller : section des fibres musculaires de l'oesophage pour relâcher le sphincter de l'oesophage.
source :www.websurg.com

En fonction du type d’achalasie et de sa sévérité, plusieurs traitements peuvent être mis en place :

  • Chirurgie par coelioscopie (section du muscle du sphincter de l’oesophage, appelée Oesocardiomytomie de Heller).

D’autres techniques non chirurgicales peuvent être discutées dans certains cas.

  • Chirurgie endoscopique (POEM),
  • dilatation endoscopique,
  • infiltration de Botox dans l’oesophage.

Parmis ces traitements, une discussion entre chirurgien et gastro-entérologue est nécessaire de façon à proposer au patient la meilleure intervention pour chaque patient. En général, les résultats du traitement chirurgical sont très efficaces.